5 choses à savoir sur les études de stylisme

studying fashion design

Longues journées, nuits courtes

Quand j’ai commencé mes études de stylisme, je m’attendais à beaucoup de travail mais je ne m’étais pas préparée à y passer mes journées et mes nuits non plus. Je venais d’avoir 18 ans et d’emménager à Paris et j’avais envie de découvrir ma nouvelle ville, de rencontrer de nouvelles personnes, d’obtenir mon diplôme tout en faisant ce que j’aime comme lire des livres, visiter des expos et faire un peu de shopping. J’ai vite réalisé que faire tout cela n’allait pas être possible et je me suis vite retrouvée à faire des nuits blanches et à avoir mes petites habitudes au Starbucks du coin avant la fin du premier semestre. Le stylisme demande beaucoup de travail et de temps. Entre les recherches préliminaires, les croquis, les patrons et le réalisation à proprement parler, il n’y a plus beaucoup de temps libre. Soyez prêts à vous plonger entièrement dans vos études mais n’oubliez pas de prendre soin de vous non plus.

Vous pouvez faire ce que vous voulez, mais pas tout

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été perfectionniste. J’aime que les choses soient bien faites et je me mets pas mal de pression pour tout faire correctement. Et même si au fur et à mesure des années j’ai appris à lâcher un peu de lest, ce n’était pas vraiment le cas lorsque j’étais étudiante. Je pouvais passer des heures à essayer de faire quelque chose bien car je ne voulais tout simplement pas admettre que j’étais mauvaise dans ce domaine. Apprenez de mes erreurs et n’hésitez pas à demander de l’aide ou des conseils quand vous galérez et puis surtout, n’hésitez pas non plus à délégué certaines tâches. Bien évidement, je ne parle pas des choses primordiales comme le dessin ou la couture, mais de choses plus spécifique comme l’utilisation de matériaux plus techniques pour un projet par exemple.

C’est très, très cher

Les études de stylisme sont très souvent très, très chères. Lorsque j’ai vu le montant de la scolarité pour la première fois, j’ai fait une mini crise cardiaque. Mais ce à quoi je n’avais pas pensé, c’était que le coût des fournitures allait s’ajouter à tout cela! Acheter toutes les fournitures coûte presque aussi cher que la moitié des frais de scolarité et certains profs demandent des marques spécifiques qui sont non seulement compliquées à trouver mais surtout assez onéreuses. Mon conseil serait de récupérer ce que vous pouvez en occasion, comme une machine à coudre ou un mannequin par exemple, et d’acheter en groupe avec d’autres étudiants pour les reste.

Vous apprendrez à vous endurcir

J’ai toujours eu du mal à avoir une bonne estime de moi et je dois bien avouer que mes études de stylisme ne m’ont pas spécialement aidé dans ce domaine. En effet, il m’est arrivé de rentrer plus d’une fois des cours en pleurs car je me sentais en dessous de tout. Je suis pour la critique constructive mais entendre mes profs me dire ‘c’est moche, tu n’es pas doué, ton travail devrait aller droit à la poubelle’ m’a fait me sentir complètement nulle et j’avais du mal à voir qu’ils jugeaient mon travail et non pas moi en tant que personne. Cela prend du temps, et parfois quelques larmes, mais au final vous apprendrez à connaître votre vraie valeur, à défendre votre travail et à être fier de vous. Souvenez vous seulement d’une chose: ces personnes jugent une partie de votre travail, pas votre personnalité.

Vivre mode

J’adore la mode, c’est aussi simple que ça. Depuis que je suis enfant, je passe mon temps à lire des livres sur les grand créateurs français, à regarder des films sur le sujet et j’ai visité la section mode du V&A un nombre incalculable de fois. Mais quand on étude le stylisme, la mode devient vite toute notre vie. Bien évidement, c’est le sujet des études et des travaux mais il y a aussi une pression pour être toujours au courant des derniers défilés, des actualités et des tendances. Du coup, tout le temps libre est vite consacré à lire la presse spécialisée ou à courir à travers la ville pour voir la dernière expo sur un grand couturier. Personnellement, j’ai adoré cet aspect là mais si vous n’êtes pas à 100% passionnée, cela ne fonctionnera pas pour vous!

Si vous avez d’autres questions ou que vous souhaitez que j’aborde d’autres sujets dans ce genre d’articles, n’hésitez pas à me laisser vos suggestions en commentaire!

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?